La Vallée du Valgaudemar

Département des Hautes Alpes

puce A environ 30km au Nord de Gap par la N85.

Saint Maurice en Valgaudemar, église

Le Valgaudemar est l'une des plus sauvages vallées du massif des Écrins.

Au fond de cette vallée longue de trente kilomètres, coule la Séveraisse, bordée en aval de paysages riants et boisés, qui cèdent ensuite la place à de hautes montagnes sévères aux pentes raides, ponctuées de cascades et de torrents.

La Chapelle en Valgaudemar

Vous entrez ici dans le Royaume majestueux des sommets dépassant les 3000 mètres, comme les Bans (3669m), l'Olan (3564m) ou les Rouies (3589m).

Dans un environnement aussi rude - six mois d'enneigement par an et une topographie difficile - les paysans du Valgaudemar survécurent durant des siècles, réussissant à faire pousser du blé, des légumes et même des vignes.




Et construisirent des demeures parfaitement adaptées au climat, solides, carrées et en pierres de taille : la salle commune où vivaient hommes et bêtes ensemble se trouvant au rez de chaussée, l’entrée de la maison était protégée de la neige par une “toune”, grand porche voûté (souvent peint à la chaux puis teinté en blanc ou en bleu) au dessus duquel un escalier conduisait à la grange.

Plus tard (au 18ème siècle), on utilisa le chaume - isolant du froid - pour les toitures : il reste quelques toits de chaume dans les hameaux du Bourg, des Portes ou au Casset.


Et, depuis le Moyen-Age, l’on fabriquait son pain avec la farine obtenue par le travail de nombreux moulins, placés au bord des rivières ou des torrents : et c'est de 1838 que date le moulin “Bellon” à Villar-Loubière, le seul qui existe encore aujourd’hui et se visite en été : à ne pas manquer.

La mode de l'alpinisme, à la fin 19ème siècle, attira dans le Valgaudemar de nombreux Anglais : l’histoire retiendra le nom de Coolidge qui entreprit, dans les années 1870 de conquérir quelques uns de ces sommets. Puis, ce fut l’exode rural et la mort des hameaux, jusqu’à la création, en 1973, du Parc National des Écrins.
La Chapelle en Valgaudemar


Depuis lors, les amateurs de nature authentique apprécient le Valgaudemar en hiver pour ses pistes de ski de fond (à Saint Maurice, 32km de pistes)… ou de piste de ski alpin dans la minuscule station de Saint Firmin (2 téléskis - 4 pistes de 4 km).



La Chapelle en Valgaudemar, torrent
En été, les fous d’alpinisme entreprennent de grandes courses en montagne en direction des nombreux sommets dépassant les 3000 mètres (vers Les Rouies, 1189 mètres de dénivelé, ou le Pic Jocelme, 1407 mètres de dénivelé !) ou de plus petites randonnées, jusqu’au Brèche d'Olan (2970m) à partir du refuge de Fond-Turbat, (776 m de dénivelé) ou le col de la Sée à partir du refuge des Souffles


Si la vallée compte plusieurs communes, depuis la plus grande, Saint-Firmin (438 habitants) jusqu’à Villar-Loubière (62 habitants), c’est sans doute la Chapelle, au terminus de la route, qui constitue le “spot” principal du Valgaudemar.


tiret




spacer
Provence et Côte d'Azur
Agrandir la carte

Valgaudemar en FrançaisValgaudemar in English

Informations supplémentaires