LES GRANDES HEURES DU CHATEAU DE GOURDON

Château de Gourdon et ses jardin en terrasses

Longtemps désertique, ce ne fut que le "site de Gordo". Qui deviendra "Gordon" et enfin Gourdon.
758 mètres d'un fantastique à pic-rocheux.
Un point de pierre et de lavande dans l'immense Porvincia Romana des Romains, dont les autochtones retinrent "province", pour en faire, avec l'accent, notre merveilleux "Provence".
Mais les Romains rentrent à Rome et les Barbares s'installent. Les rois francs conquièrent et les bandes sarrasines dévastent. Et le nid d'aigle devient refuge pour les paysans de la vallée. Nous ne sommes qu'au IXe siècle. Mais déjà, trois siècles avant que Paris ne pose la première pierre du Louvre, le château de Gourdon existe.
Certes différent de ce qu'il est aujourd'hui, mais les fondations d'alors sont là toujours, scellées dans le roc, témoins d'un passé vieux de mille ans.
A partir de là, le destin de Gourdon est d'être sentinelle en armes, surveillant l'horizon de la mer, contrôlant les troupes en convoi. Place avancée de la France face à la Maison de Vintimille, futur Comté de Nice mais terre alors étrangère et hostile.

Et cela au point qu'au XIIe siècle, les Comtes de Provence, pour muscler leur frontière, dessinent là les plans d'une vraie forteresse. Rasent, reconstruisent, fortifient. Muraille infranchissable au Nord, poste de guet à l'à-pic sur le glacis vers le Sud et vers l'Ouest. Plus tard, trois tours et un donjon couronnent l'ensemble. L'oeil au guet, l'arme au pied, Gourdon veille pour la France.

Las, c'est la France contre la France. Guerres de Religion. Mais Henri-Charles de Grasse Canaux commande la place et tient tête aux Ligueurs.
1584 : c'est, comme à Verdun plus tard, "on ne passe pas".
Château endommagé? Qu'importe. On reconstruit en affinant le style architectural.
1598. Louis de Lombard rachète la seigneurie de Gourdon. Et Henri IV conforte en propriété pour très loyaux services, et exonère des droits fiscaux cet Avocat à la cour qui, trouvant là un château, entreprend de le transformer.
Chacun s'active. Le Gourdon d'aujourd'hui est bâti. Architecture en trapèze asymétrique. Façade principale transférée à l'Ouest (on ne défend plus, on accueille), des arcades et un premier étage inspirés du Paris de la place des Vosges. Un second étage aussi, mais plus laborieux, plus pauvre. Le seigneur n'est pas riche, et la pierre moins noble en témoigne.
Maîtres du pays des aigles, les Lombard ainsi se succèdent. Epousant une Grimaldi, perdant un bras à la bataille de Rocroy ou devenant maire de Gourdon...

MARQUE DE LOUIS DE LOMBARD
c'est le L qu'on retrouve forgé dans la ferronnerie de la porte donnant sur la terrasse d'honneur

"Gordon". Dessin de 1592, depuis Bar-sur-Loup
soulignant les points de défense de la forteresse.
(archives de Turin)


Henri IV

Encore une guerre ? C'est celle de la succession d'Autriche. Gourdon, en première ligne, accueille de Guise, Brigadier général. Pour y prendre ses quartiers. Mais aussi pour s'y battre en duel, avec le Marquis de Bissy. Duel devenu secret d'Etat car, sous Louis XV, on fusillait les duellistes... ou, trop grands seigneurs, on préférait les ignorer. Les buis taillés d'une terrasse à la française, conservent donc leur secret...
C'est la Révolution, la Terreur. Jean-Paul ler de Lombard, acquis aux idées nouvelles, n'émigre pas. Les sans-culottes, pour respecter la Révolution, abattent toutefois le donjon mais, pour souligner le libéralisme d'un seigneur franc-maçon, se contentent de réduire le dernier étage des tours.
1914-1918. La guerre n'épargne pas les enfants du village. Gourdon, avec la paix revenue, devient la propriété de Miss Norris. Citoyenne américaine. Personnalité généreuse et de grande culture qui, séduite par un passé qu'elle ne trouve pas chez elle, devient ainsi le seigneur de Gourdon, jusqu'à sa mort.
1942-1945. Occupé, le château est un poste d'observation privilégié pour l'armée allemande. En l9.50, il est ouvert enfin à la visite. Mais pour ne prendre définitivement sa vocation de monument historique qu'en 1971. Quand il s'ouvre aux collections qui y sont exposées.
Témoin de notre passé. Chacune de ses pierres reflétant un moment de l'histoire de France.
Page d'Accueil
La "terrasse d'honneur Le Nôtre"


Château de Gourdon - 06620 Gourdon - France

Anglais Visitez Gourdon sur Provence Web !

Conception-Réalisation ProvenceWeb