La Garde-Adhémar

Département de la Drôme - Drôme provençale - Population : 1.200 h. - Altitude : 210 m.

puce A 7 km de Pierrelatte par la D 358 puis la D 512.

La Garde Adhémar, l'église Fief des Adhémar au 12ème siècle, La Garde-Adhémar a gardé presque intacte son atmosphère médiévale, et à ce titre, mérite bien son classement parmi les plus beaux villages de France.

Après avoir suivi la jolie route herbeuse qui grimpe vers La Garde-Adhémar, vous aurez intérêt à vous garer sur le parking supérieur, qui possède une superbe vue sur la plaine, afin de pouvoir visiter en toute sérénité ce merveilleux village fortifié, aux hautes murailles encore en parfait état.

La Garde Adhémar, ruine
Perché sur un éperon rocheux qui surplombe la vallée du Rhône et entièrement piétonnier, La Garde-Adhémar enchantera l'amoureux des vieilles pierres, lui faisant parcourir à travers ses ruelles pavées, un passé encore bien présent : murets parcourus de lierre, fiers cyprès, oliviers argentés, ancestrales maisons restaurées avec amour, passages voûtés, petits restaurants, galeries d'art et d'artisanat, placette hors du temps dont vous pourrez goûter le charme en dégustant un verre à la terrasse du café.


La Garde Adhémar, histoire de l'église Saint Michel, cliquez pour agrandir
Bientôt, vos pas vous mèneront jusqu'à l'église Saint Michel, une merveille de l’art roman provençal, à clocher octogonal, imposante et majestueuse, construite en belvédère sur la plaine du Rhône.

L'érudit remarquera - comme parait-il Prosper Mérimée en 1846, alors inspecteur des Monuments historiques - son abside occidentale, détail architectural particulièrement rare.

Le plus souvent en effet, l'abside est située en direction de l'orient, afin que les fidèles fassent leurs prières vers l'est, face au soleil levant.

Car dans la doctrine chrétienne, la lumière est le symbole du Christ: "Je suis la lumière du monde, qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres"...

La Garde Adhémar, chapelle

De son riche passé, La Garde-Adhémar a également conservé, outre son nom - qui proviendrait de la garnison de la famille Adhémar qui était stationnée au village - les ruines du château d'Antoine Escalin "baron de la Garde", qui s'élevait à l'est du village jusqu'à la Révolution.

De cette époque, demeurent les remparts, le très beau portail nord et son enfilade d'arcades et, l'autre château féodal dont l'ancien cellier abrite aujourd'hui la salle des fêtes.


La Garde Adhémar, voûte
Pourquoi ne pas terminer votre visite dans le charmant jardin, en contrebas de l'église, rempli d'odorantes plantes aromatiques et médicinales, histoire de vous mettre aux parfums ... de Provence.

Et puisqu'à La Garde-Adhémar, il y en a pour tous les goûts, les esprits scientifiques “irradieront” de bonheur en apprenant qu'ils peuvent visiter la Centrale Nucléaire du Tricastin !


tiret


puce A voir, à visiter :

Village médiéval.
Restes du Château Renaissance des Escalin.
Château de Chartroussas (19ème).
Église (12ème siècle, clocher octogonale sur trompes, refait au 19ème).
Vierge romane et Vierge Renaissance.
Chapelle du Val-des-Nymphes (restaurée), ancien prieuré bénédictin (11ème/12ème siècles).
Chapelle de Pénitents (fresques 16-17ème siècles).
Calvaires. Jardin d'herbes médicinales et aromatiques.
Centrale Nucléaire du Tricastin.

tiret


puce Loisirs :

Centre équestre. Randonnées pédestres, VTT.
Escalade, sports nautiques, quad, golf...
Étapes gourmandes :
Marché de la Truffe, Marchés provençaux.
Picodon de la Drôme. Route des vins.

tiret


puce Hébergements :

Hôtel.
Chambres d'hôtes.
Locations vacances.
Restaurants

tiret


puce Villes et Villages voisins :

Pierrelatte (7km).

tiret


La Garde Adhémar, porte ancienne La Garde Adhémar, église La Garde Adhémar, clocher

tiret