Abbaye de Sénanque

Commune du Thoronet - Département du Var.

Avec ses soeurs, Silvacane située à la Roque d’Anthéron et Sénanque située à Gordes, l'Abbaye du Thoronet est l'une des trois merveilles cisterciennes de Provence.

Abbaye du Thoronet
L’édification :
L'abbaye du Thoronet a été fondée en 1146 par les moines cisterciens de Tourtour dans un site sauvage de l'arrière pays du Var sur la commune du Thoronet. Les travaux d'édification de l'abbaye Notre-Dame-du-Thoronet s'achèvent pour l'essentiel en 1175, bien que quelques travaux ne soient terminés qu’en 1190.

L'abbaye du Thoronet est l’une des plus remarquables abbayes issues de l’ordre de Cîteaux. Pureté des proportions, simplicité des volumes, rigueur de l’appareillage des pierres et absolu dépouillement de l’architecture lui confèrent une beauté austère et sans artifice conforme à la spiritualité que prônait Saint Bernard de Clairvaux.

Toute l'harmonie de cet édifice, dépourvu de tout décor sculpté, repose sur le jeu des volumes architecturaux. Il est d'un style roman austère, très géométrique. Ses bâtiments s'organisent autour d'un cloître aux solides arcatures. A l'exception de la voûte « en palmier » de la salle capitulaire, la voûte en berceau est ici reine, de l'église au cellier en passant par le dortoir.

La restauration :
Au début du XIIIème siècle, le monastère abrite une vingtaine de moines et quelques dizaines de frères convers. Moins de deux siècles plus tard, le déclin de l'abbaye est déjà entamé. En 1790, sept moines âgés y résident encore. Fortement endommagée par des remaniements intervenus au XVIIIème siècle puis par les destructions révolutionnaires, l'abbaye a été progressivement rachetée par l'Etat à partir de 1854.

La disparition de l'abbaye menace lorsque, la découvrant, Prosper Mérimée la sauve en la signalant à Revoil, architecte des monuments historiques de l’époque qui va la restaurer dès 1873. Cette restauration est reprise ensuite par son successeur Formigé après 1907 et n'a pas cessé depuis.

L'ère actuelle :
Aujourd'hui relevée des ruines, elle a retrouvé son apparence d'origine grâce à d'importants travaux de restauration.

Cachée au cœur des forêts de Provence, l’abbaye du Thoronet offre une vision saisissante de la vie dans un monastère cistercien au Moyen Âge. Elle a conservé, à l’intérieur de son enceinte, des porteries monumentales, vestiges de l’hôtellerie, des cours et des jardins clos de murets. Au centre de cette « cité », l’église et le cloître constituent de véritables chefs d’œuvre de l’architecture romane.

Abbaye admirée pour la pureté et le dépouillement de ses lignes qui dégagent une impression d'unité et de grande sérénité, l’édifice aux «pierres sauvages» est reconnu par tous comme un trésor d’art et d’architecture. De l’avis des experts, c’est assurément l'une des plus belles abbayes cisterciennes de France. Le Corbusier dira d'elle suite à la visite l’abbaye en 1953 : "chaque élément de la bâtisse est ici une valeur créatrice d’architecture… L’ensemble comme le détail sont un. La pierre y est amie d’homme..."

Avec ses 120.000 visiteurs par an, L'abbaye est aujourd’hui le monument historique majeur du département du Var et l'un des plus importants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Grâce à son acoustique exceptionnelle, chaque été s'y déroule le festival de musique médiévale "Les Rencontres de musique médiévale" qui contribue grandement à sa mise en valeur et à la promotion de l'abbaye.

Les « Rencontres de musique médiévale du Thoronet »

Les Rencontres de musique médiévale du Thoronet ont été créées en 1991 par Eric Michel, alors délégué départemental à la musique dans le Var. Il souhaitait faire résonner la musique du Moyen Âge dans un monument exceptionnel, l'abbaye du Thoronet.

Dès le début la direction artistique a été confiée à Dominique Vellard, directeur musical de l'Ensemble Gilles Binchois, professeur à la Schola Cantorum de Bâle et grand spécialiste des répertoires médiévaux. L'abbaye du Thoronet, lieu privilégié des «Rencontres de musique médiévale» en fait le lieu idéal pour les répertoires qui y sont interprétés chaque été en juillet.
tiret


puce Visites :

L'Abbaye se visite :
du 01/04 au 30/09 de 10h à 18h30,
du 01/10 au 31/03 de 10h à 13h et de 14h à 17h.

Fermée entre 12h et 14h le dimanche et fermée le 01/01, 01/05, 01/11, 11/11, 25/12.

tiret